Le Féminin Sacré

Merci à Elléiah d’avoir accepté d’écrire cette article sur un sujet toujours d’actualité. Je pense qu’à la lecture de ce texte, vous comprendrez l’évolution du féminisme… aujourd’hui, nous ne nous battons plus pour exister, mais pour être, tout simplement. J’ai forcément une pensée pleine de gratitude pour toutes ces femmes qui se sont battues pour notre liberté, nos choix, nos droits. Grâce à leurs actions, leur éveil de conscience, nous pouvons nous consacrer à une meilleure réalisation de chacun dans l’harmonie et non dans le rapport de force. Plus qu’un combat cet article nous met face à une renaissance.

Eric Bouloumié

Eric Bouloumié

La résurgence du féminin sacré

Il est certain que le féminin sacré est en résurgence bien qu’il puisse déranger les consciences.

On peut l’associer bien entendu aux qualités féminines dans leur essence la plus pure : la douceur, la fertilité, la maternité, la protection des enfants, la profondeur et le mystère, la joie paisible et la tendresse de l’instant.

Notons que le féminin sacré bien intégré développe également d’excellents comportements permettant la solidarité entre femmes, l’absence de compétition, l’acceptation de la complémentarité avec l’homme, le refus de prendre la place de l’autre, l’adhésion à son immanence, celle de l’intégrité humaine dans sa plus belle manifestation : le creux de soi, c’est-à-dire l’absence/présence.

Cette part du divin existe en chacun de nous

Le féminin sacré réveille la notion de perception universelle, le vide en soi et en même temps sa présence, son intériorité ressentie, sa perception par l’absence. Il est une vraie expérience du divin qui se marie à la beauté, la grâce, la féminité dans son sens le plus noble : se sentir féminine, belle pour soi, en soi et non pas pour ou par l’apparence extérieure, l’illusion de plaire aux autres.

Eric Bouloumié

Eric Bouloumié

Aussi est-il très important de l’intégrer que l’on soit un homme ou une femme, chacun est porteur de ce féminin sacré et peut donner beaucoup en l’ayant manifesté en soi. Très attirant, le féminin sacré est sans complaisance mais permet de resplendir en douceur, de briller sans agresser, de montrer la beauté en soi sans chercher à écraser ou à surpasser l’autre car le féminin sacré se suffit à lui-même et est aussi synonyme d’acceptation de soi, des autres, de l’univers.

Une belle expérience à vivre qui ouvre à l’amour le plus profond, le plus inconditionnel.

Elléia Channel

Les bons thérapeutes Christine Deyres Bordeaux

Ouverture du site
Ecole de la Chrysali